22 & 23 avril 2020, Confinement Jours 37 & 38

Juste une ou deux précisions, qui peuvent s’avérer utiles, sur mon post d’hier : Fanny, qui passait par hasard sur ce blog et que je remercie d’y avoir laissé un commentaire, a gentiment souligné que le but des syndicats reste de protéger les salariés et qu’ils sont dans leur rôle en étant vigilants sur les conditions sanitaires du travail. Merci Fanny, donc, pour ce message sympathique que je relaye volontiers ici.

Bien sûr, les syndicats sont bienvenus quand ils veillent aux bonnes conditions de travail, mais gardons à l’esprit que ce virus touche, à 80% si ma mémoire ne me trahit pas, des individus âgés, donc pour la plupart sortis de la vie active, ou atteints de « comorbidités », donc souvent moins actifs que la moyenne. Pour l’écrasante majorité des gens, l’affection de ce covid-19, si elle est loin d’être agréable, n’en reste pas moins légère sinon bénigne. Et ajoutons, à l’intention de l’Education Nationale, qu’il semblerait, aux dires des dernières études réalisées sur le sujet que, si les enfants sont souvent des porteurs asymptomatiques, ils sont aussi moins contagieux que les adultes. De là à dire que les enfants sont un refuge contre l’infection, il y a un pas que je ne franchis pas, mais je voudrais quand même réitérer cette idée de base : il faut raison garder, la sécurité absolue n’existe pas.

Alors quand je lis que la Poste a du organiser 454 réunions avec les syndicats pour repasser de trois à quatre jours par semaine de distribution du courrier, j’avoue que ça m’impatiente quelque peu…

Je profite de l’occasion pour resucer cette belle phrase de Michel de Montaigne : tu ne meurs pas de ce que tu es malade, tu meurs de ce que tu es vivant.

Voilà pour le post d’hier. Et pour finir en légèreté, je voudrais souligner deux incongruités :

1- Après que Trump ait exhorté à libérer quelques états et à les sortir du confinement, le gouverneur de Géorgie, qui est un de ses fans inconditionnels, a décidé de déconfiner son état dès demain. Réaction de Trump : « Si j’étais lui, je ne ferais pas ça… » Va comprendre !

2- Les media français constatent avec enthousiasme que cette période difficile a permis aux français de se réconcilier avec les agriculteurs. Je croyais pourtant me souvenir que, depuis au moins quinze ans, les mêmes media nous serinent qu’on les aime, ces agriculteurs… Pourquoi me réconcilier avec quelqu’un que j’aime déjà ? Est-ce que j’aurais été trompé dans mon amour ? Va comprendre…

Share and Enjoy !

0Shares
0 0
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *