10 à 12 avril 2020, Confinement Jours 25 à 27

Ce vendredi j’ai eu pitié de la tondeuse dont le regard de chien battu se faisait de jour en jour plus larmoyant : je l’ai empoignée vivement et l’ai accompagnée pour une promenade dans le jardin, la première de l’année. L’herbe, de surprise, en a eu la chique coupée. Après cette petite mise en jambe, j’ai même démonté la lame pour l’affûter (oui, je sais, ça aurait été mieux de le faire avant de tondre, mais il n’est jamais trop tard pour bien faire, non ?).

Cette journée a aussi été à marquer d’une pierre blanche pour une autre raison : en ce 10 avril, le nombre de malades qui sortent de réanimation est devenu supérieur à celui de ceux qui y entrent ! Le miracle de Pâques ? (pour le mécréant endurci que je suis, cette question ne se pose pas, bien entendu).

Depuis ce début de long weekend, les media récitent en boucle une leçon bien apprise mais dont le contenu est absolument sans aucune pertinence : les USA seraient le pays le plus touché par l’épidémie, avec une vingtaine de milliers de morts. C’est le résultat de leur système de santé trop inégalitaire ? C’est à cause du fait qu’ils ont, longtemps, minimisé l’importance de ce virus ? C’est parce que Trump est contre les principes du confinement ?

Eh bien, au risque de choquer, je vais vous dire : tout simplement ce ne sont pas les plus touchés ! Pourquoi ? Comment osè-je affirmer ça ? Mais parce que leur population se monte à trois cent trente millions de ricains, soit cinq fois plus que la France ! Alors, mécaniquement, quand ils auront soixante et quinze mille victimes, ils en seront au même point que nous, pas avant… Pour le moment ils sont moins touchés que nous et que l’Europe en général. Cqfd…

C’est à la fin de la partie qu’on voit le vainqueur, pas avant… Si j’ose m’exprimer avec cette métaphore sportive !

Quant à notre performance à nous, champions de l’égalité et des soins de santé, eh bien c’est pas terrible : 1/3 des décès ont eu lieu en EHPAD. À croire que, pour faire une farce à tous ces pauvres vieux, on les a confinés et on a aussi, comme du poil à gratter, confiné le virus avec eux. On peut, avec raison, être fiers de notre système de santé, et on constate chaque jour les performances et l’agilité de ses personnels ; mais là, franchement, ça frise le scandale…

Share and Enjoy !

0Shares
0 0
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *