Un moment de discussion très sympathique.

Comme en 1919, les mutins avancent masqués.

Quel plaisir (après tant de temps de distanciation forcée) de retrouver le contact avec ce public que j’aime tant, quel bon moment d’échange ce fut !

Les mutins de la Mer Noire nous ont fourni là le prétexte à deux heures d’un dialogue riche, d’un contact étroit malgré les masques présents mais finalement assez peu gênants.

Merci aux résidents des « Jardins d’Arcadie » pour leur présence impliquée et leur chaleur, et merci aussi à la direction de l’établissement. Merci à tous et aussi à Irène !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.